Polluants intérieurs

Qualité de l'air

Les polluants intérieurs

Trop souvent sous-estimés, les polluants intérieurs sont hélas bien trop nombreux. Ils se cachent à peu près partout: dans les moquettes, les peintures murales, les canapés, les produits de nettoyage, les désinfectants et assainisseurs d’air, etc. Le fait d’être en contact avec eux et de les respirer peut créer de nombreux dégâts sur la santé. Les enfants, les adultes et même les animaux de compagnie sont concernés! Certains sont allergènes, d’autres cancérigènes, et d’autres encore se comportent comme des perturbateurs endocriniens.

Comment agir?

Je vous propose de regarder l’émission « On n’est plus des pigeons » qui a fait un excellent reportage sur ce sujet et qui apporte des solutions. Ils expliquent comment les repérer, et comment trouver des solutions ou des alternatives à nos produits d’entretien.

Les conseils principaux pour éviter les polluants intérieurs

  • Aérez vos intérieurs, en ouvrant la fenêtre 15 minutes par jour, et si vous vivez dans un environnement urbain et  pollué, ouvrez la fenêtre plutôt le soir.
  • Si vous achetez des meubles en contreplaqué, ouvrez le carton et laissez-le ouvert à l’extérieur pendant une semaine avant de monter vos meubles. Encore mieux: préférez des meubles en bois massif ou en verre, c’est le moment de chiner dans les brocantes ou sur internet.
  • Munissez-vous d’un aspirateur HEPA. HEPA signifie en anglais High Efficiency Particulate Absolute et correspond à un type de filtre utilisé dans les installations médicales, les avions, les voitures et les habitations. Ils sont composés d’un tapis de fibres de verre et sont conçus pour cibler des polluants et des particules beaucoup plus petites. Si vous commencez à vous y  intéresser, vous verrez que les fabricants ajoutent  un chiffre après HEPA. Par exemple 11, 12, 13 ou 14: plus le nombre est élevé, plus le filtre sera efficace. Pour les personnes souffrant d’asthme et d’allergies, on recommandera donc plutôt un filtre HEPA 13 ou 14.  Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur le blog « fini la poussière« .
  • Nettoyez les aérations tous les 2 mois.
  • Laissez votre lit ouvert pour qu’il s’aère (et oui, au lieu de le faire!) et achetez des housses anti-acariens.
  • Quant aux produits de nettoyage, utilisez des produits naturels. Le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude, le citron et le savon noir font des miracles. De nombreuses recettes sont dans l’émission dès la minute 16′.

Et si c’est un sujet qui vous intéresse, je vous renvoie à mon article en lien sur les perturbateurs endocriniens: La puberté précoce, de plus en plus présente.

Si vous avez aimé l’article merci de le partager ou de le « liker »! 🙂

Bonne journée!

Prendre un rendez-vous

 

 

Comment survivre aux repas de fête?

Repas de fêtes, festin

Les fêtes approchent à grands pas et les réjouissances ont même déjà commencé pour certains avec toutes les invitations du mois de décembre. C’est aujourd’hui quelques conseils nutritionnels que je vous propose pour gérer au mieux la digestion et la consommation d’alcool dans ce cadre festif. Comment survivre aux repas de fête? Mode d’emploi 😉

Avant toute chose, faites-vous plaisir! Il est important de manger sans culpabiliser, ce n’est pas Noël ni Nouvel an tous les jours, alors profitez! Gardez toutefois en tête, que quoi que vous mangiez, « tout est poison, rien n’est poison: c’est la dose qui fait le poison » (Paracelse).

Quelques fondamentaux pour gérer les repas de fête

La mastication

On ne le répétera jamais assez, la digestion commence dans la bouche avec la mastication. On a souvent l’habitude d’engloutir nos aliments après quelques bouchées… mais cette mauvaise habitude peut créer plein de soucis digestifs! A priori, on recommande entre 20 à 50 mastications par bouchée… mais si vous arrivez déjà à 10, c’est un bon début! Gardez en tête que la tradition ayurvédique recommande de « boire les solides et mâcher les liquides« .

Une bonne mastication est garante d’une meilleure digestion et assimilation. La salive contient des amylases. Ce sont des enzymes digestives qui vont digérer certains sucres. Plus on mastique, plus on produit de salive…

De même, plus nos aliments seront mastiqués, plus ils seront réduits en taille, et moins l’estomac et le reste du système digestif auront de travail.

La mastication a de plus plein d’avantages:

  • Elle va permettre d’épargner de l’énergie (la digestion utilise 60% de l’énergie nerveuse!)
  • Elle va permettre d’améliorer le sommeil puisque l’organisme sera moins occupé à digérer,
  • Dans un autre contexte, elle va permettre de mieux gérer son poids. En effet, il faut environ 20 minutes pour que le signal de satiété soit déclenché par le cerveau. Plus on mange vite, plus on mangera…
  • Sans compter le plaisir pris à savourer nos repas, à goûter aux différents arômes…
  • C’est aussi l’occasion d’être pleinement présent à soi, à ce que nous apporte notre nourriture

Réduire les pics de glycémie

Pour éviter les coups de barre au milieu du repas, la mastication joue un rôle, la quantité joue un rôle et last but not least la glycémie joue un rôle également. La glycémie est le taux de sucre circulant dans le sang. L’idéal est que la courbe de la glycémie reste stable et ne fasse pas de pics. Cela va permettre entre autres d’éviter d’avoir des fringales, cela va avoir un impact positif sur notre humeur et cela va également stabiliser notre sécrétion d’insuline. L’insuline est sécrétée par le pancréas à chaque fois que le goût « sucré » est perçu par le cerveau à travers nos papilles. C’est une hormone qui a plusieurs fonctions, mais ce qui nous intéresse dans le cas présent, c’est que si sa sécrétion ressemble à des montagnes russes, cela va favoriser le stockage des graisses.

Comment faire pour éviter les pics de glycémie pendant les repas de fête?

Je reproduis ici les 3 conseils de Jessie Inchauspé dans son livre Faites votre révolution glucose que je vous recommande!

  1. Si vous tolérez le vinaigre, buvez une cuillère à soupe de vinaigre de cidre bio (ou un autre vinaigre) dilué dans un verre d’eau avant de commencer votre repas (Bon ok, je sais que c’est pas très funky comme apéro, mais ça marche bien pour réguler la glycémie!)
  2. Commencez par manger les fibres (c’est à dire les légumes) dans l’assiette, puis ensuite les protéines, les graisses et enfin les féculents (les glucides en dernier). Les douceurs sucrées arriveront en dernier, avec le dessert.
  3. Si vous en avez la possibilité, bougez après le repas! Place à la promenade digestive ou à la soirée disco 🙂

No stress

Faites-vous plaisir et mangez en étant relaxé. Impossible de bien digérer si on est stressé. 🙂

Pour les hypersensibles qui redoutent les histoires de famille… pensez à faire de la cohérence cardiaque ou des exercices de relaxation avant votre réunion de famille.

Pour éviter le mal de tête le lendemain matin des repas de fête

Pendant la soirée: pensez à alterner les verres d’eau et d’alcool

Des plantes pour soutenir le foie peuvent être prises avant et après la soirée pour éviter la fameuse barre accompagnée de maux de tête le lendemain matin. Demandez conseil à votre thérapeute! 😉

Souvent mal au ventre?

Si vous souffrez régulièrement de maux de ventre ou ne supportez pas les repas lourds, prenez une « béquille » pour l’occasion. En effet, il existe des complexes d’enzymes digestives que l’on prend juste avant ou pendant les repas. Ils contiennent en général des enzymes qui vont faciliter la digestion des macronutriments, c’est-à-dire les protéines, les lipides et les glucides. Je ne recommande pas leur usage pour tous les jours mais pour les occasions. 🙂

Concrètement, pendant les repas de fête

Apéro

Évitez tout ce qui est riche en farine blanche ou prenez-en peu (pain, blinis, cake…) et favorisez les oléagineux (noix, amandes…), crudités avec sauces dips, olives, verrines, guacamole, houmous…

Repas

Mangez de tout et assurez-vous d’avoir des légumes ou crudités que vous mangerez en premier pour les fibres, ça compensera le gratin de pommes de terre ou autres délices du genre. Le plus important : essayez d’éviter le pain.

Dessert

Dégustez une part avec plaisir (évitez juste de vous resservir).

Alcool et boissons

Favorisez le vin rouge (qui contient des anti-oxydants), le vin blanc sec ou le champagne.

Si vous ne prenez pas d’alcool, évitez les jus de fruits et prenez de l’eau plate ou pétillante avec du jus de citron par exemple.

Et après le repas de fête?

Bougez! 🙂

Si vous avez besoin de conseils, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé. 🙂 

Merci de « liker » ou de partager si vous avez aimé l’article! 🙂

Il me reste à vous souhaiter de joyeuses fêtes!

Prendre un rendez-vous

Blues hivernal: 5 conseils pour y faire face naturellement

Naturopathe Genève

Blues hivernal : 5 conseils pour y faire face naturellement !

Le manque de luminosité et le retour du froid entraînent chez un grand nombre d’entre nous le fameux blues hivernal, également appelé « dépression saisonnière ». Il semblerait que plus les différences de saisons sont marquées, plus on est affecté.

Si vous vous sentez d’humeur morose et que cela s’accompagne d’un manque de motivation, d’une baisse d’énergie, d’irritabilité, que vous souffrez de troubles du sommeil, d’une baisse de libido, ou encore que vous remarquez une augmentation de votre appétit en particulier pour les aliments riches et sucrés, vous pourriez bien être concerné. Ces symptômes touchent une grande partie de la population de l’hémisphère Nord (1).

Blues hivernal: 5 conseils pour y faire face naturellement

Luminothérapie

La luminothérapie est reconnue pour améliorer l’humeur des gens qui souffrent de dépression saisonnière. Elle consiste à s’exposer devant une source de lumière artificielle (lampe, luminettes) qui s’apparente, de par son intensité, à celle du soleil. (2)

Elle se pratique au réveil pendant une durée qui varie de 20 à 45 minutes en fonction de l’intensité de la lumière. Elle synchronise les cycles biologiques et améliore l’état d’esprit. La luminothérapie régule la sécrétion de mélatonine (hormone du sommeil) et permet ainsi un sommeil plus réparateur. Elle permet également de se sentir bien réveillé le matin !

Plusieurs options pour la mettre en pratique : acheter une lampe spéciale ou utiliser des Luminettes.

L’option lampe

Si vous choisissez une lampe, c’est une excellente solution, mais cela contraint son utilisateur à rester dans une position statique.

→ Veillez à ce qu’elle ait une intensité de 10’000 lumen

→ Exposez-vous pendant 20 à 30 minutes le matin au réveil

Il existe une grande quantité de modèles dans le commerce. Pour mieux s’y retrouver, je vous propose de consulter les résultats de l’enquête menée par la RTS dans l’émission À bon entendeur.

Les Luminettes

Pour ma part, j’ai décidé d’utiliser des Luminettes, qui sont des lunettes de luminothérapie. Elles sont tout aussi efficaces et permettent de continuer de faire d’autres choses en même temps. On peut ainsi prendre son petit-déjeuner, lire ou être devant son ordinateur, par exemple. Elles sont légères à porter et compatibles avec les lunettes de vue. Il y a 3 intensités de luminosité que l’on peut régler et la durée d’exposition s’adaptera automatiquement en fonction. Elles sont rechargeables par USB. Leur seul point comico-sensible est qu’il ne faut pas avoir peur de l’auto-dérision :-D. Cela dit, je ne les changerais pour rien au monde.

Comme je suis vraiment convaincue et que j’ai souvent l’occasion d’en recommander, je vous propose un code promo « sarahfinci » qui donne droit à une réduction de 20€. Car oui, que ce soit pour l’achat d’une lampe ou celui de luminettes, cela a un certain prix.

Alors, luminothérapirez-vous ?

Blues hivernal: 5 conseils pour y faire face naturellement

Soins corporels

Toutes les techniques manuelles seront bénéfiques ! Dans cette période de « cocooning », offrez-vous (ou offrez 😉 ) des soins manuels. Ils permettront de diminuer les tensions et le stress, de vous relaxer en profondeur et de libérer des hormones de bien-être comme l’ocytocine, la sérotonine et des endorphines. (3)

Choisissez les techniques qui vous conviennent le mieux, expérimentez ! Massages, réflexologie, drainage lymphatique, pose de ventouses, bols chantants, shiatsu… De mon côté, je peux vous proposer différents types de soins thérapeutiques:

Les méthodes réflexes, avec la réflexologie plantaire, la réflexologie palmaire, ou alors celle du visage, avec la neuro-réflexologie faciale. Chacune d’entre elle agit sur un plan différent et permet une voie d’accès à tout le corps grâce aux zones réflexes. La réflexologie induit un état de relaxation intense.

La pose de ventouses (cupping-thérapie) convient très bien aux sportifs ou aux personnes extrêmement tendues. Cette méthode permet de réoxygéner les tissus, de sortir les toxines et d’améliorer la circulation.

Enfin, les massages au bols chantants, avec différentes techniques possibles. Cela peut être des massages sonores qui mettent à contribution les vibrations induites par les bols qui résonnent, ou également des massages au bol chaud.

 

Bols chantants Genève

Baignade en eau froide

 

Les baignades en eau froide ont été popularisées ces dernières années notamment grâce à des personnalités comme Wim Hof, mais il s’agit d’une tradition très présente dans la médecine traditionnelle européenne, de l’Antiquité au Moyen âge.

L’hydrothérapie a cependant été développée et popularisée au XIXème siècle grâce à l’abbé Sebastian Kneipp. Ce dernier était atteint d’un type de tuberculose évolutive, et la médecine l’avait condamné. Inspiré par une publication du Dr Hahn, il décida d’un programme d’hygiène de vie qui consistait en des baignades en eau froide (l’eau du Danube à 5°C) et à pratiquer la course à pieds 2 fois par semaine. Guéri en quelques mois, son histoire se répandit et les baignades en eau froide devinrent très populaires. Il développa toutes sortes de techniques en lien avec l’utilisation de l’eau et de cataplasmes. Ces méthodes sont aujourd’hui connues sous le nom d’hydrothérapie Kneipp. (4)

L’idée est de soumettre son corps à un stress intense et inhabituel mais de courte durée, suivi d’un temps de repos et de récupération. Ce processus permet de mettre en application la loi de l’hormèse : exposé à ce stress, l’organisme se renforce pour s’adapter et mieux résister la prochaine fois. On augmente ainsi le système immunitaire et le stress permet la libération d’adrénaline et d’endorphines, qui donnent un magnifique effet euphorisant et de bien-être.

Attention néanmoins à y aller petit à petit, car avec le choc thermique, le cœur peut s’emballer et la baignade n’est pas sans danger. N’y allez que si votre santé cardio-vasculaire le permet (risque d’infarctus), et ne restez pas trop longtemps dans l’eau, car vous risqueriez l’hypothermie. (5)

Naturopathe Genève

Sauna – Hammam

Les bains en eau froide peuvent être couplés à un autre type de soins très populaires dans les pays du Nord. La pratique du sauna et du hammam permettent, grâce à la chaleur, d’évacuer le stress, de calmer le système nerveux et d’éliminer des toxines par la peau.

Le sauna

Le sauna est réputé pour ses bienfaits anti-stress et pour améliorer le sommeil. Contrairement au hammam, sa chaleur reste sèche. La température peut varier d’un sauna à l’autre mais avoisine les 80°C. La durée d’une séance dure entre 10 et 15 minutes. Le corps subit alors un choc thermique qui le fait rentrer en stress : le cœur s’accélère, les vaisseaux se dilatent, et le corps libère des endorphines… d’où cet état de bien-être. L’idéal est de prendre une douche froide juste après ou de se rouler dans la neige pour activer la circulation, et de faire cela 2-3 fois de suite. Cela augmente l’immunité naturelle et met de bonne humeur. 🙂

Le hammam

Quant au hammam, il s’agira plutôt d’un « bain de vapeur », le niveau d’humidité est très élevé. Entre la chaleur, le silence et la lumière douce, les séances de hammam permettent d’évacuer le stress et les tensions. En général, on conseille une séance de 10 minutes, puis de faire une petite pause, et d’y retourner une quinzaine de minutes. On profitera de l’ouverture des pores de la peau pour faire un gommage et se débarrasser des peaux mortes à l’aide d’un gant de toilette rugueux et de savon noir. On conseille également une douche froide après les séances de hammam pour activer la circulation sanguine.

Les personnes souffrant de maladies cardio-vasculaires seront prudentes et demanderont une validation à leur médecin avant de se précipiter dans un sauna, dans un hammam ou dans l’eau froide.

Personnellement, je préfère le hammam, et vous ?

Prenez de la vitamine D3

La vitamine D3 est essentielle pendant l’hiver. Si elle est naturellement fabriquée par notre peau au contact du soleil pendant l’été, c’est impossible d’en produire suffisamment en hiver sous nos latitudes. Elle a plusieurs fonctions importantes dans l’organisme. On connaît son rôle fondamental pour la fixation du calcium sur les os. On a également entendu beaucoup parler d’elle et de son importance pour le bon fonctionnement du système immunitaire, mais son rôle contre la dépression est moins connu, il est pourtant capital. (6)

Les quantités recommandées pour les adultes sont de 800 UI à 2000 UI par jour, à prendre toujours au moment d’un repas. Pour être bien assimilée, il est nécessaire d’avoir suffisamment de magnésium et de vitamine K2. Faites vérifier vos taux et consultez un professionnel de la santé en cas de doute.

Je vous propose la relecture de mon article à ce sujet pour plus de détails.

Blues hivernal : 5 conseils pour y faire face naturellement…

Voilà donc 5 conseils pratiques qui, je l’espère, vous permettront de ramener de la bonne humeur dans votre quotidien.

N’oublions pas que l’alimentation a également un impact fondamental sur l’humeur et la façon de penser. Je vous renvoie à l’un de mes premiers articles de blog à ce sujet. D’autres ressources sont également utiles, par exemple les plantes qui peuvent être d’une grande aide pour traverser des moments difficiles.  Prenez le temps de vous faire du bien, et consultez un professionnel de la santé si vous ressentez le besoin d’être accompagné-e. 🙂

Si vous avez d’autres idées contre le blues hivernal, n’hésitez pas à les proposer dans les commentaires.

Merci de partager l’article avec votre entourage s’il vous a plu ! 🙂

 

Prendre un rendez-vous pour une séance de naturopathie à Genève

 

(1) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23198671/

(2) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/8178670/

(3) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23251939/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30469087/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5467308/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/2954166/

(4) https://www.psychologies.com/Bien-etre/Medecines-douces/Se-soigner-autrement/Articles-et-Dossiers/Methode-Kneipp-l-eau-froide-fait-des-miracles

(5) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33276648/

(6) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31826364/